6 minutes de lecture

La volatilité climatique et ses répercussions sur votre entreprise

By Sovereign Insurance
Partager cette page

La grande majorité des scientifiques s’entendent sur le fait que les changements climatiques ont une incidence sur les situations météorologiques du monde entier. Celle-ci se remarque par la forte hausse du nombre de catastrophes naturelles qui frappent les populations et les entreprises de la planète.

En fait, l’Office des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe rapporte qu’à l’échelle mondiale, les pertes attribuables aux tremblements de terre, aux éruptions volcaniques, aux inondations et aux ouragans ont augmenté de 151 % en 20 ans. Le total de ces pertes est d’environ 2,9 billions de dollars – un montant deux fois plus élevé que le total des deux décennies précédentes[1]

Des événements comme les incendies de 2016 à Fort McMurray, qui ont causé des sinistres assurés d’environ quatre milliards de dollars[2], sont en grande partie hors du contrôle de votre entreprise. C’est pourquoi il est si important de la préparer de votre mieux afin de réduire les risques que notre nouvelle réalité lui fait courir.

 

Le réchauffement planétaire, une affaire de risques

Voici quelques exemples de risques liés aux situations météorologiques changeantes et au nombre accru de catastrophes naturelles :

  • Perturbation de la construction et de la logistique – les fortes pluies et les tempêtes peuvent non seulement retarder les travaux de construction, mais aussi causer des fermetures routières qui auront des répercussions sur votre chaîne d’approvisionnement.

  • Fermetures forcées – la hausse des conditions météorologiques extrêmes entraîne plus de fermetures forcées à cause de pannes de courant et de travaux de réparation et fait croître l’absentéisme des employés lorsque ceux-ci peinent à se rendre au travail de façon sécuritaire.

  • Coûts énergétiques plus élevés ou instables – des températures anormalement chaudes ou froides pour la saison peuvent causer des coûts énergétiques plus élevés. De plus, la nature limitée de nos sources d’énergie, doublée de l’accroissement des règlements gouvernementaux, se traduit par une plus grande volatilité des prix[3].

  • Dommages matériels – les phénomènes météorologiques violents (comme les inondations, les incendies et les tempêtes de vent) augmentent les probabilités de dommages matériels coûteux.

  • Pénuries de ressources et de matières premières – les sécheresses, les inondations et les fluctuations spectaculaires de température affectent la croissance des cultures et raréfient les ressources. Que le phénomène météorologique se produise près de chez vous ou dans un pays à l’autre bout du monde, s’il touche vos fournisseurs ou votre clientèle finale, votre entreprise pourrait en souffrir.

 

Reconnaître les risques et s’y préparer

Afin d’atténuer les risques qui guettent votre entreprise, il faut notamment anticiper l’effet des changements climatiques et vous y préparer. Il faut entre autres prévoir tous les scénarios que les phénomènes météorologiques imprévisibles, aggravés par les changements climatiques, peuvent causer.

Voici quelques conseils pour y arriver :

  • Faites appel à des experts pour étudier les prévisions météorologiques à long terme, la hausse du niveau de la mer, la température et la configuration des pluies, de même que les risques de tremblement de terre, d’inondation et de sécheresse. Vous pourrez ainsi déterminer quels secteurs de votre entreprise sont vulnérables[4].

  • Servez-vous de données prévisionnelles pour aider votre entreprise à adapter sa chaîne d’approvisionnement, à voir si elle devrait déménager ses bureaux et ses installations de production qui sont situés dans des zones à risque élevé et à indiquer quels matériaux de construction et quelles méthodologies il faudrait utiliser.

  • Dans le cadre de votre stratégie d’atténuation des risques, faites des choix écologiques qui contribuent à réduire les risques liés aux conditions météorologiques extrêmes. Comme nous le savons, il est possible d’empêcher des pertes futures en investissant dans la prévention des sinistres.

  • Mettez en œuvre un programme de gestion des risques de l’entreprise. Cela suppose de créer une stratégie d’entreprise d’ensemble, puis de l’adapter à chaque fournisseur, chaque client et chaque lieu, puisque les risques qui y sont liés peuvent être différents.

La hausse du nombre de phénomènes météorologiques imprévisibles exige non seulement de vous y préparer, mais aussi de passer en revue l’assurance de votre entreprise contre les risques qui pourraient la menacer. Vous pourriez avoir besoin de souscrire des garanties supplémentaires ou de nouveaux produits pour protéger votre entreprise.

On prévoyait en 2016 que les catastrophes naturelles et les problèmes météorologiques liés aux changements climatiques coûteraient cinq milliards de dollars par année aux Canadiens à l’horizon 2020[5]. La menace est réelle, et votre entreprise ne peut y changer grand-chose.

Ce que votre entreprise peut contrôler toutefois, c’est son degré de préparation. C’est maintenant qu’il faut faire un examen approfondi des risques éventuels et élaborer un plan pour atténuer ou éliminer ces risques – afin de reprendre le volant et de reléguer dame nature à la banquette arrière.

 


[1] « Les pertes économiques liées aux catastrophes climatiques explosent de 151 % en 20 ans », ONU Info, 10 octobre 2018.

[2] Clarke, Dominic. « Canadian Business must prepare for insurance in the age of climate change », The Globe and Mail, 9 juillet 2017.

[3] McKinsey Global Institute. Resource Revolution: Tracking global commodity markets, McKinsey & Company, rapport de septembre 2013.

[4] Hauke Engel, Per-Anders Enkvist et Kimberly Henderson. How companies can adapt to climate change, McKinsey & Company, juillet 2015.

[5] Williams, Elin. « Changements climatiques : une introduction à l’atténuation et à l’adaptation », Comptables professionnels agréés Canada, mars 2016.

 
Partager cette page