7 minutes de lecture

Virage vert et argent : des initiatives qui peuvent faire économiser votre entreprise

By Sovereign Insurance
Partager cette page

Il y a plus de dix ans, de nombreux dirigeants d’entreprise voyaient le développement durable et les initiatives écologiques comme une dépense à engager pour protéger la réputation de leur société. Ils croyaient que leurs recettes diminueraient si on ne les voyait pas faire un certain effort pour « passer au vert ». Des échos de cette croyance demeurent, mais notre attitude a bien changé.

Aujourd’hui, nous sommes plus que jamais conscients des répercussions de nos pratiques sur l’environnement. Le développement durable est une importante responsabilité morale et éthique pour chaque entreprise. Mais cela ne veut pas dire que les entreprises ne profitent pas des initiatives écologiques. De plus en plus, les pratiques commerciales écologiques et durables aident les entreprises à économiser de l’argent grâce à leur efficience opérationnelle et à leur coût plus faible. En fait, cette tendance avait déjà été détectée pendant une étude réalisée par McKinsey en 2011[1].

Effort à court terme, gain à long terme

Passer au vert n’est pas donné. En fonction de votre secteur d’activité, vous devrez d’abord probablement investir dans un nouvel équipement ou la mise à niveau du vôtre, dans des procédés de fabrication plus efficients et de meilleures stratégies de recyclage et dans la formation et la sensibilisation de votre personnel. Ces dépenses parfois rébarbatives peuvent amener de nombreux chefs d’entreprise à fuir l’exploration de ces initiatives ou à choisir une approche moins coûteuse qui peut s’avérer inefficiente à moyen ou à long terme.

Or, il est prouvé que ces améliorations portent leurs fruits. Avec le temps, mettre à niveau votre équipement, votre éclairage et vos procédés de fabrication et inspecter votre matériel régulièrement vous permettront de réduire vos coûts. Simplement en remplaçant ses ordinateurs et ses écrans désuets par des modèles certifiés ENERGY STARMD, votre entreprise pourra économiser jusqu’à 75 % en frais d’électricité[2]. De plus, en améliorant ses stratégies de recyclage, elle réduira la quantité de déchets qu’elle produit alors que le coût de leur transport vers les sites d’enfouissement augmente. Ce ne sont que deux exemples des mesures que votre entreprise peut prendre pour contribuer à faire de la Terre une planète plus « verte » et en tirer des avantages à long terme.

Une occasion d’éveiller l’innovation

Les entreprises pour qui le développement durable est une occasion plutôt qu’une obligation voient non seulement les nouvelles possibilités d’abord, mais comprennent aussi qu’elles peuvent augmenter leurs recettes en repérant les problèmes de société qui recoupent leur secteur d’activité et en s’y attaquant[3]

Par exemple, votre entreprise pourrait tirer avantage à repenser certains de ses produits pour les rendre plus respectueux de l’environnement. Relever ce défi conduit à l’innovation et à la création de meilleurs produits, ce qui permettrait à votre entreprise de prendre une plus grande part de marché et d’en percer de nouveaux. De plus, une approche de gestion systématique incluant l’amélioration continue lui ferait réaliser des économies en développant son efficience opérationnelle[4]. Dès lors que votre entreprise développe son efficience et son expertise en matière d’économies, vous assurez un avantage sur vos concurrents.

Devancer la réglementation gouvernementale et la concurrence

Être un précurseur du changement permet à votre entreprise de se préparer aux nouvelles exigences réglementaires plutôt que de simplement y réagir. Vous avez ainsi plus de temps pour expérimenter des solutions aux problèmes opérationnels ou procéduraux, ce qui entraîne des procédés plus efficients et un effet positif sur votre résultat net[5].

Au moment d’élaborer les normes du secteur, le gouvernement sollicite souvent l’avis des entreprises à l’avant-garde du changement. Votre entreprise pourrait ainsi devenir une porte-parole reconnue des enjeux de votre secteur d’activité et d’aligner d’avance ses pratiques commerciales sur l’imminente réglementation. EN outre, votre entreprise pourrait être informée à l’avance d’économies d’impôt mises en place par le gouvernement pour inciter les entreprises à participer à un nouveau programme, et elle pourrait avoir le temps de planifier leur application.

Il ne fait aucun doute que les initiatives écologiques feront toujours partie de la gestion de la réputation. Mais aujourd’hui, la tendance aux pratiques commerciales plus durables est aussi motivée par le désir de réduire les coûts, d’encourager l’innovation et d’obtenir un avantage concurrentiel. On ne peut non plus oublier que ces initiatives représentent une importante responsabilité qui incombe à toutes les entreprises – la responsabilité à l’égard de notre planète, de ses ressources et de ses écosystèmes, dont nos enfants, les générations futures et nous-mêmes bénéficions. De plus en plus, les dirigeants d’entreprise comprennent la myriade d’avantages qu’ils peuvent tirer de l’intégration dans leurs stratégies commerciales la responsabilité sociale de leur entreprise et des efforts écoresponsables.



[1] McKinsey & Company. The Business of Sustainability, octobre 2011, accès à la page le 15 mai 2019 : https://www.mckinsey.com/business-functions/sustainability/our-insights/the-business-of-sustainability-mckinsey-global-survey-results (en anglais seulement).

[2] Toronto Hydro. Business tips & resources, accès à la page le 15 mai 2019 : https://www.torontohydro.com/for-business/tips-and-resources (en anglais seulement).

[3] Whelan, Tensie et Carly Fink. « The comprehensive business case for sustainability », Harvard Business Review, 21 octobre 2016 (en anglais seulement).

[4] Hohnen, Paul. Corporate Social Responsibility: An Implementation Guide for Business, Institut international du développement durable, 2007 (en anglais seulement).

[5] Nidumolu, Ram. « Why Sustainability Is Now the Key Driver of Innovation », Harvard Business Review, septembre 2009 (en anglais seulement).

Partager cette page