6 minutes de lecture

Pourquoi l’assurance bris des équipements est-elle une protection essentielle?

Par Souveraine Assurance | Avec : Natasha Blackbird
Rares sont les protections qui sont aussi mal comprises que l’assurance bris des équipements. Bien que les courtiers et les acheteurs soient de mieux en mieux informés, il subsiste une idée fausse très répandue selon laquelle l’assurance bris des équipements ne couvre que les équipements traditionnels tels que les appareils sous pression et les machines mécaniques. Mais il n’est pas question ici de l’ancienne assurance chaudière et machinerie de votre père (ou de votre grand-père).

L’assurance bris des équipements est une protection essentielle pour presque toutes les entreprises. Bien que de nombreux propriétaires et exploitants pensent que les pertes liées au bris d’équipement sont couvertes par leur assurance de biens, il existe des exclusions que l’assurance bris des équipements sert à pallier. Non seulement l’assurance bris des équipements couvre les équipements qui doivent être réparés ou remplacés, mais elle couvre aussi les pertes d’exploitation. Par exemple, si des équipements essentiels sont endommagés, l’entreprise pourrait ne pas être en mesure de poursuivre ses activités immédiatement et subir de graves répercussions financières et réputationnelles. De plus, si l’entreprise avait une panne de réfrigération, il pourrait être très coûteux de jeter les produits avariés. L’assurance bris des équipements aide les entreprises à atténuer les pertes de revenus et à reprendre leurs activités le plus rapidement possible.

Alors pourquoi l’assurance bris des équipements est-elle largement incomprise? Un peu d’histoire : L’assurance contre le bris des équipements (à l’époque assurance chaudière et machinerie) a été créée pendant la révolution industrielle pour protéger les entreprises possédant des chaudières à vapeur contre le risque d’explosion ou d’autres pannes majeures. Au cours des décennies suivantes, la protection a évolué pour inclure un plus grand éventail d’équipements et d’appareils électroniques, notamment les ordinateurs, les photocopieurs et les systèmes téléphoniques. Il est compréhensible que l’appellation précédente (assurance chaudière et machinerie) ait amené de nombreuses personnes à croire que si leur entreprise n’avait pas de risque lié aux chaudières ou aux machines, elles n’avaient pas besoin de cette protection. Cela a nécessité une nouvelle terminologie – l’assurance bris des équipements – qui est apparue à la fin des années 1990.

Aujourd’hui, l’assurance bris des équipements est globale et couvre notamment les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, les machines de production (machines à commande numérique par calculateur [CNC]), ainsi que tous les types d’équipements électriques et technologiques. Cependant, il y a toujours une incompréhension à l’égard du fait que cette protection est essentielle pour presque toutes les entreprises.

« De nombreuses personnes qui travaillent dans le secteur de l’assurance depuis longtemps utilisent encore l’ancienne appellation, mais il est important de s’éloigner de ce langage », précise Natasha Blackbird, spécialiste de portefeuille en assurance bris des équipements à la Souveraine Assurance. « Si l’assuré n’a pas de chaudière, il pensera automatiquement qu’il n’a pas besoin d’une assurance bris des équipements. Mais avec tous les nouveaux types d’équipement – en particulier électrique et électronique – il y a plus de risques ou de pannes qui pourraient temporairement arrêter les activités de l’entreprise. »

Qu’en est-il des coûts? « La plupart du temps, l’assurance bris des équipements est un complément d’assurance et est généralement ajoutée à la police d’assurance des biens », explique Mme Blackbird. « Que l’assurance bris des équipements soit liée à une police d’assurance de biens ou qu’elle soit autonome, nous travaillons avec les courtiers et les clients pour élaborer une solution sur mesure pour l’entreprise. »

Pour que les courtiers et les assurés gardent à l’esprit l’assurance bris des équipements, la formation est essentielle. Avec l’afflux constant de nouvelles technologies et d’équipements de pointe, les courtiers doivent se tenir au courant des tendances et disposer des outils et des ressources nécessaires pour fournir de l’information aux clients. Pour ce qui est de Souveraine Assurance, Mme Blackbird précise : « Nous conseillons nos courtiers, nos partenaires et nos souscripteurs pour qu’ils comprennent la protection et les questions à poser pour déterminer si l’assurance bris des équipements peut répondre à certains besoins du client. »

Pour vous offrir la meilleure expérience possible, nous utilisons des témoins de connexion sur notre site Web. Consultez notre Politique de confidentialité pour en apprendre davantage.