Trois exercices de terre se trouvent côte à côte sur du gravier
5 minutes de lecture

L'importance des rapports géotechniques avant de commencer les travaux

Par : Souveraine Assurance

La sécurité est toujours la priorité lorsqu'il y a des travaux en cours sur des chantiers de construction et des projets d'infrastructure. Cependant, la protection des personnes, de l'environnement et du projet lui-même commence bien avant le début des travaux. Avant de commencer la construction, il faut absolument procéder à une étude géotechnique.  

Cheryl Kindopp, spécialiste principale de la souscription et Joseph Alcaraz, vice-président adjoint, Gestion des risques, tous deux de chez Souveraine, abordent les bases des rapports géotechniques que doivent absolument connaître les propriétaires et les promoteurs immobiliers. Ils se penchent aussi sur l’importance des rapports géotechniques, les raisons pour lesquelles les recommandations doivent absolument être suivies et ce que recherchent les assureurs.  

Qu’est-ce qu’un rapport géotechnique?

Lorsqu'on propose un plan pour la construction d'une nouvelle structure ou la reconstruction d'une structure existante, il faut réaliser une étude géotechnique. Cette étude permet aux propriétaires et aux promoteurs immobiliers de déterminer si les éléments géologiques du site conviennent aux plans et de s'assurer que le projet peut être construit en toute sécurité et avec succès. 

Un rapport géotechnique documente les données et les résultats des recherches et des essais menés par les ingénieurs géotechniciens au cours de l'étude, y compris les conditions générales du site, la géologie, le drainage et la couverture du sol. Le rapport renferme également une évaluation des conditions souterraines, notamment le sol, la roche et l'eau, ainsi que des recommandations pour la conception et la construction proposées. 

Pourquoi un rapport est-il nécessaire?

Un rapport géotechnique est généralement nécessaire pour obtenir un permis de construire pour un projet de construction, ainsi que pour obtenir une couverture d'assurance appropriée. Le rapport est essentiel pour identifier les risques et dangers potentiels qui peuvent entraîner des défaillances structurelles, la dégradation du bâtiment, des dommages environnementaux, etc. 

Par exemple, on s’efforce habituellement de construire des fondations peu profondes – le type de fondations le moins cher et le plus rapide. Cependant, si le sol situé immédiatement sous la semelle est faible ou compressible, il faudra envisager d’autres types de fondations.

« Les ingénieurs et les promoteurs recherchent la façon la plus rapide et la plus rentable de construire n’importe quel type de structure, indique Joseph. Cela peut causer d’éventuels problèmes, car la fondation occupe évidemment une place fondamentale dans la construction. » 

Si l’ingénieur géotechnique constate que les conditions du sol ne répondent pas aux exigences en matière de soutien structurel, il formulera des recommandations sur la façon de remédier au problème.

Que recherchent les assureurs? 
 
Cheryl indique que lorsqu’elle et son équipe reçoivent une proposition, une question fondamentale se pose : le rapport géotechnique est-il fait? Et surtout, si tel est le cas, elle vérifie quand il a été réalisé.                                   

« Le rapport peut dater de 25 ans. Il faut donc se demander s’il y a eu un bâtiment sur les lieux depuis la réalisation du rapport et ce qui se trouve aux environs du site actuellement, mais qui n’y était pas à l’époque, explique Cheryl. C’est donc par là que je commence. »

Même dans le cas d’une reconstruction, un rapport géotechnique réalisé il y a 10 ans est probablement trop vieux. « Il est fort probable que [le nouveau bâtiment] soit plus gros et plus haut et que d’autres éléments couverts par l’ancien rapport ne soient plus pertinents aujourd’hui », indique Cheryl.                                                                                             

Il est conseillé de réaliser une étude géotechnique peu de temps avant d'obtenir les permis. Selon Cheryl, si un rapport date de plus de trois à cinq ans, il faut examiner les particularités de la situation pour déterminer s’il est toujours valable en fonction du projet et des conditions du site.

Après avoir vérifié de quand date le rapport, Cheryl se penche sur les recommandations et sur la manière dont le demandeur compte s'y conformer. « Il ne nous appartient pas de dire au demandeur ce qu’il doit faire, mais nous avons le droit de [déterminer le risque] en fonction de la façon dont il entend aller de l'avant », déclare-t-elle.          

Cheryl et Joseph relatent tous deux des exemples de signaux d’alarme et d’échecs liés à des problèmes d’ordre géotechnique. Cheryl indique que pendant la construction du tunnel du train léger à Ottawa (un projet dans le cadre duquel elle n’est pas intervenue), un énorme gouffre est apparu sur la rue Rideau, sans doute en raison de l’instabilité du sol humide et sablonneux de la région1

Joseph cite l’exemple d’un immeuble à condos de plusieurs étages pour lequel on a eu recours à une technique de fondation du nom de « paroi moulée » encore jamais utilisée dans la région. « Ils n’ont pas réussi à contrôler les eaux souterraines, qui se sont mises à s’infiltrer dans les murs de la fondation durant la construction », explique Joseph. Il ajoute que lorsque les constructeurs et les promoteurs prévoient utiliser une méthode de construction inusitée ou peu commune, cela pourrait justifier un drapeau rouge sur un rapport technique.                         

En lien avec n’importe quel rapport géotechnique, Joseph souligne qu’il est « très important que les promoteurs et les entrepreneurs revoient les recommandations et s’y conforment. »

Les spécialistes en contrôle des pertes sont de précieux partenaires qui peuvent aider les promoteurs à comprendre l’importance d’un rapport géotechnique et à prendre des mesures pour satisfaire aux exigences qu’il comporte. Avant d’amorcer tout nouveau projet de développement ou de construction, il faut absolument réaliser un rapport géotechnique. 

 

Sources
1 Tunnel work likely loosened sandy soil, causing sinkhole : Reportage, CBC News, 5 avril 2017 

Pour vous offrir la meilleure expérience possible, nous utilisons des témoins de connexion sur notre site Web. Consultez notre Politique de confidentialité pour en apprendre davantage.