Recherche La Souveraine
Search Icon

Tendances en matière de sinistres et de risques émergents : construction

Tendances en matière de sinistres et de risques émergents : construction

Par : Souveraine Assurance | Avec Bob Lawlor

Partager:mail icon

Dans le cadre de notre 2e série annuelle de questions et réponses, Bob Lawlor, spécialiste principal, accidents, région de l’Atlantique, nous fait part de ses réflexions sur les tendances en matière de sinistres dans le secteur de la construction en 2022 et sur la façon dont les entreprises peuvent s’efforcer d’atténuer les risques dans l’année qui s’amorce.

Quelles tendances en matière de sinistres et quels principaux risques avez-vous repérés en 2022? 

En réalité, ils n’ont pas considérablement changé par rapport à l’année précédente. En 2022, nous avons continué à observer une hausse des coûts de construction et des matériaux, ce qui peut exposer les propriétaires de bâtiments commerciaux du point de vue de l’assurance. Les polices d’assurance des biens comportent ce que l’on appelle une clause de coassurance, en vertu de laquelle il est obligatoire d’assurer 90 % de la valeur de remplacement du bien. Si un assuré n’actualise pas ses valeurs en fonction des coûts de remplacement qui ont cours, il devra payer la différence de sa poche. Il existe une formule pour calculer cette valeur, mais pour faire un calcul rapide, si un bâtiment de 1 M$ est assuré pour 500 000 $, l’assuré n’obtiendra que 0,50 $ par dollar. Il faut donc s’assurer en tout temps que les propriétaires détiennent les valeurs assurées appropriées.

Voir Coût des matériaux de construction : votre bâtiment est-il adéquatement assuré?

Une autre tendance en matière de sinistres, et ce n’est pas une surprise, est l’enjeu des problèmes de chaîne d’approvisionnement. Tout le monde a entendu parler des pénuries de micropuces et de certains produits alimentaires, mais dans l’industrie de la construction, on parle de matériaux comme l’isolation, le fil de cuivre et les panneaux électriques. Cela entraîne des retards qui peuvent faire dérailler les délais de construction et entraîner des pertes financières. Il en va de même pour un autre défi qui persiste : la pénurie de main-d’œuvre. Il est de plus en plus difficile de trouver des travailleurs qualifiés dans le secteur de la construction, ce qui peut notamment entraîner des dépassements de budgets et d’échéances.

Quels sont certains des risques émergents à surveiller pour la prochaine année?

Les compagnies d’assurance et les entrepreneurs du Canada et du monde entier accordent une importance croissante aux changements climatiques et aux phénomènes météorologiques extrêmes. Les inondations sont vraiment sur les radars des d’assurance à l’heure actuelle en raison des nombreux incidents que nous avons connus au Canada, notamment l’ouragan Fiona au Canada atlantique. Les feux de forêt sont également plus fréquents.

Comment les organisations peuvent-elles atténuer ces risques?

En ce qui concerne la valeur des bâtiments, il incombe à l’assuré de faire en sorte que la valeur de ses bâtiments et de ses biens soit adéquate. Il doit donc revoir régulièrement ses couvertures d’assurance avec son courtier. 

L’enjeu de la chaîne d’approvisionnement est complexe, mais l’entreprise peut s’efforcer d’atténuer les pertes en élargissant son bassin de fournisseurs plutôt que de faire affaire avec un seul. C’est probablement plus facile à dire qu’à faire, mais c’est une avenue à envisager. 

Voir Cinq moyens d’atténuer les risques liés à la chaîne d’approvisionnement

En ce qui concerne la rareté de la main-d’œuvre, l’industrie de la construction, les gouvernements et différentes organisations cherchent tous des moyens d’attirer et de retenir les travailleurs. Il y a notamment des initiatives visant à attirer davantage de jeunes et de femmes dans les métiers. Les entreprises s’efforcent également de retenir leur main-d’œuvre actuelle, que ce soit par la rémunération, les avantages sociaux, les congés ou la souplesse. 

Voir Répercussions de la pénurie de main-d'œuvre qualifiée

Enfin, en prévision de tout sinistre éventuel, il importe de se doter d’un plan de continuité des activités, qui doit notamment prévoir tout ce qui concerne les personnes à aviser en cas d’urgence, la façon de maintenir vos fournisseurs en activité et la manière de poursuivre les opérations advenant une panne de courant. Un plan de continuité des activités doit permettre d’atténuer les pertes et aider le propriétaire à reprendre rapidement ses activités.  

Voir Cinq étapes pour élaborer un plan de continuité des activités

PRÉCÉDENT

Restez en contact avec nous

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Gardons le contact

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles, des opinions et des conseils sur la protection de votre entreprise.

S’ABONNER